Jade Duviquet et Cyril Casmèze mêlent leurs univers : elle, du théâtre et des lettres, lui, de la géographie et du cirque. De leur passion commune pour l’animalité et le vivant ; elle, élevée à la campagne avec les animaux ; lui, qui fait et se vit animal depuis l’enfance, ils créent la Compagnie du Singe Debout. Depuis des années, ils explorent la porosité entre animaux humains et animaux non humains. Ils s’appliquent à troubler la frontière construite entre l’Homme et L’Animal pour outrepasser un rapport funeste au vivant fondé sur la domination, la domestication et l’oubli. Le corps et le verbe sont convoqués et ensauvagés pour faire surgir ce qui excède un réel conventionnel et fatigué. L’incarnation de l’animal à travers une gestuelle précise permet de décentrer le regard et de réinterroger nos relations au vivant, d’y retrouver une proximité enfouie.

La Compagnie a la volonté d’associer différents médiums artistiques pour des spectacles pluridisciplinaires en théâtre où elle travaille avec des artistes (danseurs, comédiens, musiciens, plasticiens) qu’elle entraîne dans l’animalité et ses questionnements sur le Vivant. Ce sont des spectacles d’après des auteurs tels que Franz Kafka, Edouard Levé, Elisabeth de Fontenay.

Jade et Cyril poursuivent cette recherche dans des performances autour de la métamorphose, de l’hybridité et de la cohabitation des vivants. En investissant des lieux urbains (ponts, places publiques, musées, centres d’art contemporain) et des espaces dits sauvages (forêts) en meute ou en solitaire, la Compagnie créée une manière moins verticale de fouler ce qui nous environne : le renoncement à une bipédie constante dans un cadre toujours déjà humanisé convoque l’humilité et fait sourdre une forme de vie déhiérarchisée.
 

Pour leurs spectacles et leurs recherches autour de l’animalité et du vivant, ils rencontrent des philosophes, scientifiques, historiens et écrivains tels que Vinciane Despret, Etienne Bimbenet, Pierre-Olivier Dittmar, Nastassja Martin, Anne de Malleray, Anne Simon. Avec ces chercheurs dans un désir commun de transmettre et grâce à leur curiosité et leur disponibilité sur scène, Jade & Cyril créent alors et développent depuis plus de cinq ans le concept de « conférences dérapantes ». Mêler arts et sciences pour décloisonner et mettre en mouvement les savoirs et créer du sensible, de l’in situ et de l’immédiat.
 

Enfin, la Compagnie poursuit un travail de transmission ; elle propose des ateliers zoomorphiques, des laboratoires et des stages ouverts à un large public (scolaires et étudiants, chercheurs et professeurs/amateurs et professionnels du spectacle/ curieux de tous poils). Car l’Animalité n’est pas une simple posture esthétique mais une véritable possibilité de réaccéder à un réel joyeux plein et irrégulier où l’on s’amuse.

 

« Ce n’est pas par des intuitions mystiques qu’on piste,

c’est avec un alliage incandescent du corps, des sens, de l’imagination et du raisonnement. »
Baptiste Morizot, philosophe, Sur la piste animale, Mondes Sauvages – Actes Sud

 

 

https://www.thaetre.com/2019/06/02/lhumanimalite-en-jeu/

Entretien réalisé par Frédérique Aït-Touati et Flore Garcin-Marrou

unnamed.png
  • Facebook - Gris Cercle

Copyright © Ciedusingedebout 2020