Quand un animal te regarde

Galerie photos

 

Production

Production : Compagnie du Singe Debout – Coproduction : Espace Culturel Boris Vian – Scène conventionnée des Ulis
En coréalisation avec le Théâtre Dunois, Paris
Avec le soutien de la SPEDIDAM, de l’ADAMI, de la Ville de Paris, de DSN – Dieppe Scène Nationale, de la Communauté d’Agglomération Seine Essonne/Théâtre de Corbeil-Essonnes et de la Fondation Ecart-Pomaret.

Téléchargements

Dossier de diffusion

Quand un animal te regarde

Spectacle tout public, à partir de 8 ans – Durée : 55 min
Théâtre – Danse – Dessin sur sable en direct

Création librement inspirée du livre de la philosophe Élisabeth de Fontenay
« Quand un animal te regarde » Collection Chouette ! Penser, Gallimard Jeunesse –  Paris, 2006

Diffusion-Presse > Delphine Colin 06 62 13 97 76 – dlf.colin.diffusion.rp@gmail.com

Quand un animal te regarde : un voyage sensitif, ludique et philosophique qui interroge nos liens à l’animal. Ou, comment ces liens ont évolué dans le temps entre fascination et rejet, manipulation ou idolâtrie ?
Sont entrelacés sur scène dessins sur sable réalisés et projetés en direct, métamorphoses dialoguées et dansées, bruitages et musique pour un spectacle qui joue avec le langage de l’homme et le silence des bêtes.

Voir des extraits vidéo

 

Interprètes, mise en scène et techniques

Conception et mise en scène : Jade Duviquet
Chorégraphies animales : Cyril Casmèze

Comédiens danseurs : Cyril Casmèze , Matthieu Lemeunier, Antoine Lelandais, en alternance
Comédienne danseuse : Sandra Abouav
Musiciens bruiteurs : Jean- François Hoël, Aurélien Bianco, en alternance
Dessinateur sur sable : David Myriam
Scénographie et adaptation : Jade Duviquet
Assistanat mise en scène : Hélène Vienne
Création musicale et sonore : Jean-François Hoël et Aurélien Bianco
Création lumière et constructions : Vincent Tudoce, assisté de Flora Hecquet
Costumes : Frédérique Gautron
Masque : Evandro Serodi

Quand un animal te regarde

NOTE D’INTENTION

« Quand un animal te regarde » est librement inspiré du livre éponyme, d’Elisabeth de Fontenay, philosophe qui a beaucoup écrit sur le statut de l’animal, notamment « le silence des bêtes ».

Cette nouvelle création de la compagnie naît du désir d’évoquer le lien de l’homme à l’animal et son évolution, sous l’angle de la philosophie. A partir du livre, j’ai articulé plusieurs moments : de l’âge d’or où les hommes, en harmonie avec les dieux et les animaux, accordaient à ceux-ci le statut « d’êtres animés » (ayant une âme), à celui de l’animal machine de Descartes, à la complexification de notre rapport à l’animal qui s’est accentuée au cours du temps, jusqu’à un rêve de possible réunification…

J’ai choisi une forme scénique tendue entre plusieurs disciplines (acteurs/danseurs, musicien et plasticien) réunis sur le plateau pour donner corps et sens à ce propos.

Un parcours visuel (dessins sur le sable créés en direct, filmés et projetés sur un écran), théâtral (dressage et domestication, procès d’animaux, interprétation du silence de l’animal), chorégraphique (métamorphoses animales évoquant la croyance de la réincarnation animale, êtres hybrides des mythologies) et musical (partition d’instruments ou d’objets tant organique que mélodique).

Nous voulons avec simplicité toucher un large public et à travers ce cheminement philosophique imagé interroger notre humanité-inhumanité devant le mystère qu’est l’animal.
Rappeler que la manière dont nous regardons les bêtes n’est pas sans rapport avec la façon dont sont traités certains d’entre nous, ceux que l’on déshumanise par le racisme et aussi ceux qui, du fait de leur différence (handicap, vieillesse, infirmité) ne sont pas conformes à l’idéal dominant de la conscience de soi.

Partir du regard de l’animal. De notre regard sur lui : regard de fascination, de peur, d’amusement, d’empathie, d’incompréhension. Que savons-nous de son monde ? De ce monde ? Et par extension du monde de l’autre en général ?

Cette création est donc un voyage avec l’animal, dans l’animal, dans un face à face avec l’homme.

« C’est l’imagination qui permet de se mettre à la place de l’autre, d’un autre vivant, et d’éprouver ce que peut-être il éprouve. »
Elisabeth de Fontenay

Quand un animal te regarde

 

CALENDRIER 2016

29 janvier – Espace Culturel Boris Vian, Scène conventionnée des Ulis

Du 18 au 20 mai – DSN – Dieppe, Scène Nationale
Tout public : 18 mai 16h
Scolaires : 18 mai 10h – 19 mai 10h et 14h30 – 20 mai 10h

Du 25 mai au 5 juin – Théâtre Dunois, Paris
Tout public : 25 mai 15h – 28 mai 18h – 29 mai 16h – 1er juin 15h
4 juin 18h – 5 juin 16h

Scolaires : 25 mai 10h – 26 mai 10h et 14h30 –  27 mai 10h- 30 mai 10h et 14h30
1er juin 10h – 2 juin 10h et 14h30 – 3 juin 10h