Metteur en scène, adaptatrice, auteure

Jade

Photos

Vidéos

Téléchargements

La bio de Jade

Click edit button to change this text.

Jade Duviquet

Co-fondatrice de la Cie du Singe Debout avec Cyril Casmèze en 2001.

Metteur en scène, adaptatrice, auteure de Animalité co-écrit avec Marc Michel Georges, Cyril Casmèze, Scène Nationale, Ferme du Buissson, 2002 / Un plus un co-écrit avec Jean-Yves Ruf, Théâtre Vidy Lausanne, Théâtre Nanterre Amandiers, 2004/2005 / Un grand singe à l’Académie, adaptation d’après Kafka, Théâtre Nanterre Amandiers, 2006 / CQPVD ou Ce que parler veut dire, adaptation d’après Autoportrait d’Edouard Levé, Les Subsistances à Lyon, Théâtre de Châtillon, 2008 / Cet animal qui nous regarde, adaptation d’après Derrida, Rilke et Morritz, Les Subsistances à Lyon et Maison de la Culture de Bourges, 2009/2010 / J’me sens pas belle de Bernard Jeanjean, Manufacture des Abbesses à Paris, 2009/2010 / Il est plus facile d’avoir du ventre que du cœur, co-écrit avec Cyril Casmèze, 2011..

Et comédienne au théâtre sous la direction de Jérôme Savary, Geneviève de Kermabon, Laurent Serrano, Jean-François Philippe, Gilbert Langlois, Patrick Simon, Emmanuel Depoix, Patrice Douchet, Zohar Wexler, Marie-Claude Morland, Jean-Yves Ruf, Antoine Bourseiller et dernièrement 5 Clés de et avec Jean-Paul Wenzel à l’automne 2010 au théâtre du Lucernaire Paris.

Elle a participé au Théâtre du Rond-Point au Grand Mezze de François Rollin et d’Edouard Baer. Au cinéma et télévision, elle a travaillé avec Chantal Ackerman, Damien Peyret, Anne Villacèque, Cédric Khan, Jean Sentis. Avec la réalisatrice, Christine François, elle co-écrit un documentaire autour du deuil et de la filiation : Le chemin de Jade

Presse

à propos de... J'me sens pas belle

Myriem Hajoui - A nous Paris (20 au 26/04/2009)

« Le titre fait craindre une gentille fadaise sur le thème des complexes féminins. En lieu et place – Une comédie aigre-douce, drolatique et hurlante de vérité coécrite par B. Jeanjean et M. Fontaine. Preuve qu’un bon scénario peut faire une bonne pièce (…)
Comédienne en angles vifs, Martine Fontaine habite cette femme bravache tout en fêlures. A ses côtés, Yvon Martin déploie un jeu vibrant d’humanité avec une belle économie de moyens. De gestes maladroits en regards furtifs, de mots refoulés en maux ravageurs, ils donnent une dimension universelle à ce jeu du chat et de la souris mené avec une justesse rare. Humour et intelligence du texte, belle mise en scène investie (J. Duviquet), personnages de comédie formidablement incarnés : ce piquant face-à-face intimiste prouve que l’humour à la française n’est pas condamné aux gros sabots (…). »

Jean-Luc Jeener - Le Figaroscope (21/01/2009)

« Elle est vraiment excellente cette petite pièce de Bernard Jeanjean. À quelques petites exagérations près, l’histoire de cette rencontre est d’une intelligence et d’une vérité assez saisissantes. Et c’est justement parce que c’est si vrai que c’est si drôle. La mise en scène précise de Jade Duviquet y étant pour beaucoup. Les deux comédiens Yvon Martin et Martine Fontaine (elle, particulièrement) sont vraiment excellents. Un grand plaisir de pur théâtre. »

Le Médecin Généraliste (mars 2009)

« Deux trentenaires bien ancrés dans leurs habitudes de « vieux célibataires » ne supportent pourtant plus leur solitude affective. Il est temps pour ces deux timides de prendre leur vie en main et de chasser l’âme soeur. Après le succès de son film éponyme, Bernard Jeanjean adapte ce thème (…). Dans une mise en scène très rythmée et portée par Martine Fontaine et Yvon Martin, un duo tour à tour désopilant et émouvant, il réécrit d’une façon juste la peur de l’engagement qui guette tous les âges. »